Quand la folie gouverne le monde…

La folie est le fait de ne pas considérer la réalité pour ce qu’elle est, de l’accepter comme telle, et d’agir en conséquence. Chacune de ces propositions est caractéristique de la gauche mondiale. Cette mouvance a perdu sa raison d’être lors de la chute de l’URSS et du mur de Berlin, et tente depuis, désespérément, de retrouver de l’oxygène. Alors elle s’inventa « une fin de l’histoire », une « fin des nations » ou l’avènement d’un monde transgenre voire, dans un galimatias qui lui est propre, d’un monde non « genré ». Cette pathologie nie, dans ce but, les races, les sexes, les ethnies, les peuples et les nations. En Occident, cette force « morale » (ou lâche, c’est selon) s’accrocha à Bar

Donald Trump, "brutal tweetocrate" ? Notre réponse à Bernard Antony

Réponse à Bernard Antony Que Bernard Antony ne soit pas – selon ses propres termes – un « inconditionnel » du président des Etats-Unis ne lui donne pas le droit de le qualifier de « brutal personnage tweettocratique ». Et tout d’abord, il faut préciser que « l’inconditionnalité » m’est interdite depuis que j’ai pu en mesurer les ravages en 1961/62 dans l’âme de réputés « patriotes » comme Michel Debré et/ou Roger Frey à propos de l’abandon de l’Algérie par de Gaulle. Plus jamais je ne serai autre chose vis à vis d’un homme d’état qu’un soutien pour des raisons politiques objectives dont j’attends les plus grands effets pour le salut de nos peuples. En premier lieu, qu’est-ce qui autorise Ber

Comité Trump France 66 avenue des Champs Elysées 
Lot 41 75008 Paris

trumpfrance @ gmail.com  

© 2023 par Renaud Capital. Créé avec Wix.com

  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now